2 normands aux ceintures Montana 2015

[vc_row][vc_column width=”1/1″][vc_column_text]

La région Normandie peut se targuer d’avoir été très bien représentée lors du prestigieux tournoi des ceintures Montana puisque deux athlètes, et pas les moindres, ont encore étés dignement défendre nos couleurs à Argenteuil (val d’Oise).

Le saint-lois Godefroy Beaussire et la pensionnaire de Canteleu Mélanie Floch ont pris la route en milieu de semaine dernière pour ce qui est considéré par les spécialistes comme l’un des tournois majeurs européens. : être sélectionné pour y participer est déjà, en soi, une forme de reconnaissance !

En effet, quelques 24 nations dont 13 délégations officielles, une équipe de l’INSEP, quelques championnes du monde (Norvège, Hollande) et d’Europe (Suisse par ex) et bien entendu une poignée de champions en titre de leurs pays s’étaient donnés rendez vous du 16 au 18 avril dernier.

Et au milieu de tout cela…nos champions à nous, fermement décidés à faire bonne figure !

Le moins que l’on puisse dire c’est que nos représentants n’ont pas eu un tirage au sort facile puisque Melanie débutera contre Mademoiselle Guelinx, championne en titre de Belgique.

Godefroy hérite pour sa part, du champion de Norvège, Terguen.

L’élève de Michel Moukoury débute sa compétition de bonne manière puisqu’elle gagne ce combat malgré une belle adversité.

Le cadet des Beaussire entre dans le vif du sujet en évinçant son adversaire par décision unanime !

Les demi-finales du lendemain ne seront pas de tout repos non plus puisque Melanie et Godefroy seront respectivement opposés à la championne des Pays Bas et au champion de France en titre !

Mélanie fait face à la batave De Wilder dans un combat âprement disputé ou aucune des deux ne lâche le moindre pouce de terrain à l’adversaire, un Mano à Mano d’anthologie dans lequel les deux jeunes femmes se livrent corps et âmes pour remporter la victoire.

Laquelle sera finalement remportée par notre normande 2 juges à 1.

Magnifique prestation des deux boxeuses, aux dires des spectateurs, et compte tenu de la qualité de la Hollandaise, la victoire n’en est que plus belle !

Godefroy lui, est opposé au double champion de France en titre et tenant de la ceinture Montana, Bakary Diabira .

Le garçon est régulièrement pris en charge par l’INSEP et compte parmi les meilleurs mi lourds de l’union Européene…belle carte de visite non ?

Pour le saint Lois, il n’existe pas de carte de visite, juste des adversaires à faire déjouer et, pour le coup, il s’en est fallu de peu que le normand crée l’exploit !

Hélas, grâce à un bras arrière très rapide et qui marque les juges au premier round, le fait que Godefroy ait eu du mal à délivrer ses directs du gauche dès l’entame du combat, l’entrée de Bakary directement en demi car il est tête de série (et donc plus frais) l’aura aussi favorisé le francilien l’emporte par décision partagée.

Fin du tournoi donc pour Godefroy Beaussire, nous n’aurons qu’une représentante normande en finale !

Godefroy Beaussire

Godefroy, peux-tu nous raconter tes deux combats ?

Le premier de mes adversaire est un Norvegien nommé Tergen, nous faisons sensiblement la même taille mais il a la particularité d’être gaucher.

Pendant la première reprise, il assénait de larges crochets très dangereux. Heureusement Salem Hamraoui était dans mon coin, il a su analyser l’adversaire et me donner les bonnes consignes pour que je puisse désamorcer ses attaques.

Ensuite, contre Diabira, j’ai eu du mal en début de combat à lâcher mon bras avant pour le stopper surtout que lui possède un bras arrière très rapide et difficilement lisible. Au fur et à mesure du combat, je me suis installé et mon travail à payé puisque dans la dernière reprise, je le touche sur un crochet cross du droit et je pensais même qu’il allait être compté mais il s’est appuyé sur moi pour laisser passer l’orage.

Il gagne donc mais sur le fil !

Es-tu satisfait de ton tournoi ?

Oui bien sûr, c’était une super expérience qui m’a fait toucher du doigt le très haut niveau.

j’ai quasiment fait jeu égal avec Diabira, j’étais tout prés de lui, de son niveau alors que je n’ai que 19 ans !

c’est lui qui doit s’inquiéter de me voir arriver ! (rires).

Si je peux ajouter un mot, j’aimerais remercier les gens des clubs de Fleury sur Orne et de Colombelles pour tout ce qu’ils m’apportent.

Mélanie retrouve en finale la Suisse Kistler qu’elle avait déjà rencontré avec succès quelques années auparavant.

Si la pensionnaire du Ring Olympique Cantilien démarre bien son combat en étant sérieuse et appliquée, les choses se gâtent vers la troisième reprise car son adversaire l’emmène dans un défi physique auquel notre porte drapeau peine à répondre avec sa fougue habituelle.

Cependant le combat semble serré et de notre point de vue, Mélanie empoche les deux premières reprises et la Suisse les deux autres.

Surprise et déception donc à l’annonce de la décision unanime pour Kistler !

Mélanie, que s’est il passé lors de ce combat ?

Et bien disons qu’il y à plusieurs facteurs à considérer, le premier étant que j’étais assez fatiguée par mes précédents combats et que celui ci n’a pas été le meilleur que j’ai livré sur ce tournoi.

La Suisse est très difficile à boxer car très brouillonne, ce qui ne m’a pas aidée et en plus de la fatigue, j’ai dû gérer un problème de sciatique donc, j’étais loin de mon meilleur niveau lors de cette Melanie Flochfinale.

Je suis un peu surprise par la décision unanime en sa faveur car je pensais ne pas être loin d’elle.

Peux- tu nous raconter les deux autres ?

J’ai eu affaire à une belge pour commencer, qui était très physique mais qui ne m’a pas posé trop de problème car j’ai vite compris que face à elle, la solution passait par la technique et dans l’ensemble j’ai bien géré ce combat que je gagne à l’unanimité.

pour le second, ce n’est pas tout à fait la même chose, la néerlandaise qui m’était opposée était mondialement classée (elle à disputé les championnats du monde en Chine NDLR) et fait partie des toutes meilleures Européennes !

Il m’a fallu sortir un combat de folie pour m’en défaire et c’est pour moi, une finale avant l’heure !

J’ai tout donné dans ce combat et c’est peut être cela qui m’a pénalisé ce soir !

Michel Moukoury, l’homme de coin de Mélanie déclare : Je suis très surpris de ce résultat, pour moi le combat est plus serré qu’il n’y parait et la décision unanime me semble très sévère !

Mélanie n’a jamais cessé d’avancer et même si elle prend quelques contres, elle travaille autant que son adversaire !

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]