Adriani Champion de France

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Lors des finales des CFA qui se sont tenues vendredi soir au cirque d’hiver de Paris, tous les regards étaient braqués sur Adriani et Alain Vastine. Adriani était une nouvelle fois présent à ce stade ultime de la compétition nationale, il rencontrait Bengoro Bamba (Boxing Club de Garges IDF) pour la ceinture des 75 kgs. Cette finale allait au-delà d’un septième titre pour Adriani, cette victoire c’était pour eux, qu’il se devait de l’obtenir…Eux , ce sont Célie et Alexis, tragiquement disparus en 2015, c’est aussi Sylvie la maman, Cassie et Cindy les deux autres sœurs et Alain le papa, l’entraineur, l’âme de cette magnifique famille qui aura marqué la boxe d’une empreinte à jamais indélébile.

ad3Le jeune Bengoro Bamba est talentueux mais il ne pouvait rien devant la détermination d’un Adriani pourtant loin de sa meilleure forme. Peut être intimidé par le CV de son rival, Bamba subissait les courts et précis crochets d’Adriani au premier round.  Le normand était mobile, il touchait et se mettait immédiatement hors de portée de Bengoro. «  Bien Nini ! Ouais ! » hurlait Alain qui ne tenait plus en place dans le coin. La seconde reprise était plus disputée ? Bengoro Bamba tentait des actions mais Adriani s’en sortait avec ses esquives et son coup d’œil. Il marquait quelques précieux points, peu efficaces certes mais suffisants pour rester le patron sur le ring. « Essaie en bas avec ton crochet gauche puis remonte à la face »  conseillait le père lors de la dernière minute de repos…  « Je n’ai plus la condition » répondait Adriani.. « Alors tourne si tu ne peux pas !! il n’y a plus qu’un round, ne te bats pas avec lui, tu sais boxer.. »  Lui rétorque Alain Vastine. Les trois dernières minutes sont intenses, Bengoro Bamba fait le forcing et A. Vastine doit s’employer pour contenir cette fougue enfin décomplexée qui lui rentre dedans.  Les coups fusent de part et d’autre, Adriani la joue au métier mais toujours à la régulière…

ad1Lorsqu’enfin l’ultime coup de gong retentit, la courte victoire d’Adriani Vastine est indiscutable… » Tu l’as fait !! » S’exclame Alain en tombant dans les bras de son fils. L’émotion est à son comble et les larmes coulent sur de nombreuses joues quand Alain Vastine, micro en main et d’une voix tremblotante,  dédie cette victoire à ses chers enfants. « Vous n’entendrez plus parler des Vastine car c’était la dernière pour Adriani » a-t-il notamment ajouté.  Que dire  de plus ? si ce n’est de s’incliner avec respect devant le talent, la bravoure et la détermination d’Adriani Vastine et d’admirer l’immense courage et la dignité de cette extraordinaire famille qui a tant donné à la boxe.

Michel Beuville (Netboxe) – Photos : Pierre Girod (Netboxe)

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]