Championnat de France des Super-légers à St-Lô

PETITJEAN QUI RIT, COCO QUI PLEURE !

Saint Lô, le 28 Fevrier 2015, toute la Normandie de la boxe était réunie ce samedi à la salle Beaufils de Saint Lô ou se déroulait le championnat de France des super-légers.

17 ans après Franck Requier, le BC Sain Lois organise à nouveau la conquête du graal et la région à pris la mesure de l’événement puisque la salle est pleine à craquer et les supporters du normand prêts à donner de la voix pour soutenir le challenger !
Bref, la soirée s’annonce belle !
Sauf que rien ne se passe comme prévu….
Tout d’abord, Franck Petitjean, actuel détenteur du titre, ne vient pas à Saint Lô en victime expiatoire, cela se lit dans son regard dès sa montée sur le ring, cela se lit également sur son corps puisque le garçon est affûté comme jamais !
Ensuite, il traîne dans son sillage une quarantaine de supporters très organisés pour faire un maximum de bruit pour leur champion et qui parviennent même, parfois, à rendre inaudibles les centaines de partisans de Coco.
Pendant la présentation des athlètes, Petitjean semble détendu et sûr de lui tandis qu’Alexandre se présente mâchoires serrées et regard noir, déterminé comme jamais, bref très tendu !
Les premières reprises vont confirmer cette impression puisque si les deux protagonistes entament ce combat timidement, se testent, se jaugent , on s’aperçoit que le normand est tendu et peine à lâcher ses coups tandis que son adversaire lui, se contente d’esquives et semble attendre le challenger.
Alex avance sans cesse mais se heurte à la garde bien fermée de Petitjean quand il arrive à le cadrer puisque le champion est très mobile et met son vis à vis dans le vent systématiquement grâce à sa mobilité lors de la deuxième et troisième reprise.
La quatrième voit Coco entrer pleinement dans le combat et mieux lâcher ses coups mais touche de façon trop occasionnelle pour déstabiliser le poulain de Mezaache.
A la mi-combat, Lepelley trouve quelques solutions, bouscule un peu plus son adversaire qui attend et contre, cette impression sera confirmée dans la sixième reprise (que Coco remporte), mais cela s’avère encore insuffisant pour inverser le bulletin des juges.
La deuxième partie du combat, Alex n’a plus le choix, il est en retard et prend des risques qui ne vont pas s’avérer payants puisqu’en se découvrant, il donne l’opportunité au Clichois de le contrer sévèrement avec des crochets très secs et précis dans le septième round.
Le mano à mano de la huitième voit un Coco hyper actif mais trop brouillon à mi-distance pour changer l’orientation du combat, le champion lui donne une belle réplique et est encore et toujours plus précis .

L’avant dernière est celle du constat pour le Normand car après avoir tout essayé, il n’ y arrive pas !
la garde de son adversaire est toujours aussi hermétique, ses déplacements toujours plus rapides et ses remises toujours plus précises !
Le baround d’honneur du challenger n’y changera rien dans la dernière, le champion ramène la ceinture en Ile de France.

Alexandre n’a rien à regretter, il à livré un combat dur et engagé, à tout tenté, tout essayé et joué sa partition jusqu’au bout, mais force est de constater que ce soir….le champion lui était supérieur !

Victoire à l’unanimité des trois juges 98/92 97/93 et 95/94
Pointages des observateurs : 97/93

[huge_it_gallery id=”3″]

[huge_it_gallery id=”4″]

LES AUTRES RESULTATS :
Les professionnels :
Abdelrahman Cherragui (BC Bacalan) – Benjamin Delaune (BC St Lois)
Le premier combat professionnel pour les deux protagonistes, dès le premier round Cherragui se montre plus actif que son adversaire, sans toutefois être dangereux, Delaune, lui, semble en attente.
Dans la deuxième reprise, le st Lois se jette beaucoup et se fait souvent contrer par les uppercuts droits et crochets gauches du bordelais.
Benjamin augmente son rendement mais sans modifier la tactique, ce qui induit les mêmes résultats dans la troisième reprise, il chancelle même sur un terrible direct du droit de Cherragui
donné heureusement juste avant la cloche.
Un mano à mano conclut cette rencontre mais là encore chergui semble plus précis .
Les juges n’ont pas vu le même combat puisqu’ils déclarent Benjamin vainqueur à la surprise générale .
Décompte des juges : 39/37 39/37 et 38/38.

Johanny Bola (BCAG Guingamp Boxe) – Kévin Levavasseur (BC St Lois)
Le deuxième combat de Kevin Levavasseur l’oppose à un nouveau venu chez les rémunérés en la personne du guingampais Bola.
Comme on pouvait s’y attendre, les deux protagonistes font une entame prudente en se jaugeant derrière une garde hermétique pour les deux. La première partie du second round est en faveur du breton car à mi-distance il fait la loi avec ses uppercuts mais Kevin se remet à distance et travaille en directs des deux mains, ce qui gêne
considérablement Bola.
Dans la troisième, les deux opposants travaillent sur leurs atouts ce qui équilibre les débats.
Bola fini le combat plus fatigué que Kevin.
Match nul 38/38

Les amateurs :
Louise Ait-Lassan (RO Lexovien) – Léa Lepelley (BC St Lois)
Premier combat amateur pour la petite Léa, qui est trop statique et n’arrive pas à réduire la distance face à Louise plus grande et pulsative qu’elle.
Victoire Louise Ait Lassan.

Fouad Ichba (BC Montoir de bretagne) – Tomas Lacroix (CP Condéen)
Thomas entame le combat tel qu’on le connait, en tournant et en distillant les coups avec une précision chirurgicale.
Ichba tente d’imposer le tempo mais il est trop lent.
Dans la seconde reprise, celui-ci est totalement dépassé par le normand qui trouve tous les angles pour frapper, son coin jette l’éponge alors qu’il est en train d’être compté.
Victoire : Lacroix par jet de l’éponge dans la seconde reprise.

Noel Duval (Ring Alençonnais) – Godeffroy Beaussire (BC St Lois)
La revanche de la finale de championnat de Normandie élites remportée en novembre dernier par Godeffroy promettait d’être intense…elle le fût !
Un démarrage en trombe de Noel vite contenu par le st Lois dans le premier round, puis une domination nette à distance du champion empêche Duval d’exprimer son punch ont été les points marquants de cette confrontation.
La hierarchie est respectée mais les deux boxeurs sont pétris de talent et on devrait entendre parler d’eux très bientôt !
Victoire : Godeffroy Beaussire aux points.

 

Les autres résultats :

Remy Leribaut (BC St Lois)bat Tony Marquant (RO Lexovien) aux points.
Florian Martin (NA Carentan) bat Samuel Belferrag (BC Montoir) aux points.
Meddi Belquadi (BC St Lois) bat Arnaud Fourré (RO Lexovien) par jet de l’éponge dans la 3eme
reprise.

Christophe Guillochon

Crédit photo : Maurice Guerard & Michel Bataille