Gala de St Pierre sur Dives

Belle réussite ce samedi soir à St Pierre sur Dives pour l’organisation d’ Alain Russeau et le dernier combat de Nicolas PERRET qui met fin brillamment à sa carrière….Chapeau l’artiste !!

Salle comble et ambiance de folie !!

Après un assaut démonstration de BEA (sans décision) de Julian RIER (USP St Pierre sur Dives) et Lyam CHEVALIER (Condé sur Noireau), 1er assaut :

Boxe Amateur :

Combats Professionnels :

Les Gymnasiades – nos deux Normandes en finale !

LES RESULTATS DES BLEU(E)S

1/2 finales hommes

-48 kg :  Carlos Diaz(ESP) bat Enzo Adolphe (FRA)

-51 kg : Raphael LOZANO (ESP) bat Bilal Benali (FRA)

-60 kg : Sandro Spica (FRA) bat Volodymyr Romanenko (UKR)

1/2 finales femmes

-52kg : Kaelya Mopin (FRA) bat Noelia GUTTIEREZ (ESP)

-54kg : Cyndelle Bachelet (FRA) bat  Yatri Shirishkumar PATEL (UKR)

57kg : Mayssa Belkhadra (FRA) bat Museref Sena KARAKUTUK (TUR)

Les Gymnasiades, c’est parti

Le tournoi international a commencé en 1/8ème de finales, aujourd’hui lundi 16 mai à 14H00. Nos deux boxeuses normandes Cyndelle BACHELET et Kaelya MOPIN rentreront en lice demain pour les 1/4 de finales !

Pour rappel, ces jeux internationaux juniors scolaires regroupent 21 pays et se déroulent à Pont-Audemer du 16 au 20 mai. La journée de demain commencera à 11H00 au Complexe Sportif Alexis Vastine. Venez nombreux !

LA BOXE ANGLAISE OLYMPIQUE JUNIORS A PONT-AUDEMER LA SEMAINE PROCHAINE !

La plus belle des compétitions juniors s’ouvre le lundi 16 mai au parc Alexis Vastine de Pont-Audemer.

La quinzième édition des Gymnasiades pose ses valises dans la Venise normande pour les compétitions de boxe amateur. Si les jeux olympiques des plus jeunes concernent l’ensemble de la Normandie, région choisie par la FISS (Fédération International of School Sports), c’est bien Pont-Audemer qui mettra à l’honneur nos athlètes favoris.

Ce n’est pas rien de le dire puisque parmi les 192 athlètes (120 garçons et 72 filles) représentant au total  21 pays, se trouveront deux demoiselles qui retiendront particulièrement l’attention de nos chers lecteurs !

Les Normandes Cyndelle BACHELET et Kaelya MOPIN défendront crânement leur chance et par la même occasion leur région en étant toutes les deux très attendues dans ce tournoi au combien relevé. La première ayant été sacrée Championne de France il y a quelques semaines de façon éclatante dans la catégorie des moins de 54 kg et la seconde Championne d’Europe, elle aussi très récemment et de manière convaincante en Hongrie chez les moins de 51 kg.

Voici les informations utiles si vous souhaitez les supporter :

8ème de finales : lundi 16 mai à partir de 11h00

1/4 de finales :    mardi 17 mai à partir de 11h00

1/2 finales :        jeudi 19 mai à partir de 11h00

Finales :              vendredi 20 mai à partir de 11h00

Les pays en compétition : Afghanistan, Algérie, Arménie, Bahreïn, Brésil , Chine, Taïwan, Chypre, Estonie, France, Guinée, Haïti, Hongrie, Inde, Kazakhstan, Maroc, Roumanie, Sierra Leone, Espagne, Turquie, Ukraine.

A l’occasion de cette compétition, vous pourrez visiter l’exposition consacrée à la boxe normande qui ouvrira elle aussi ses portes dans le complexe sportif Alexis Vastine.

Les thématiques de celle-ci s’articulent autour des champions de France professionnels dans l’histoire de notre région, des participants aux JO également, de l’organisation fédérale de notre sport en relation avec Pont-Audemer, de la famille Vastine bien entendu et bien d’autres thèmes !

Féru d’histoire ? Notre guide, Boxy, vieux gant de boxe qui a tellement baroudé vous servira de guide au fil de l’histoire de la Normandie et du Noble Art !

On vous attend nombreux !!!

Christophe GUILLOCHON

GALA du BC Saint Lois samedi 7 mai

Salle comble ce samedi soir au gymnase d’Agneaux pour ce gala 2022 du BC Saint Lois.

Sa présidente Nadège nous avait concocté un plateau avec pas moins de 12 combats amateurs et 2 combats professionnels.

Les résultats de cette soirée :

Vq Tom THEOT BC Saint Lois vs Aunay GAUCHER BC Koaching Villedieu
Vq Anna BOULET BC Rennes vs Lisa MARTIN BC Saint Lois
Vq Youssouf COULIBALI BC Saint Lois vs Nathanaël COSSEDU BC Vire
Vq Madisson LEMOINE vs Maïli HAUSMANN BC Saint Lois
Vq Matin RASULI BC Saint Lois vs Hugo BORONNIAF BC Rennes
Vq Paul BASLE BC Saint Lois vs Axel MARIE BC Vire
Vq Yvan KOSTYUKOV BC Saint Lois vs Thomas FOUQUET BC Barentin
Vq Caroline MILET BC Rennes vs Adèle MARIE BC Saint Lois
Vq Antoine GIRARD BC Saint Lois vs Killian FOUCHER BC Barentin
Match nul Jordan DZABA BC Vire vs Yassin NIJA BC Rennes
Combat professionnel en 4×3 Vq par abandon à l’appel de la 4ème reprise
Thomas LACROIX BC Condé/Noireau vs Christophe M’BORI BC Evreux
Vq Benjamin DESMAREST BC Barentin vs Vincent GOUYE BC Saint Lois
Vq Anthony CORNIERE BC Saint Lois vs Dorian GALAIS BC Rennes
Combat professionnel en 6×3 Vq à l’unanimité des 3 juges 58/54
Keanu KLOSE BC Koaching Villedieu vs Attemane ZANOUNE BC Barentin

les officiels toujours en action

et le plaisir de retrouver deux invités de marque d’une part Raymond VITARD ancien président du club de Granville et d’autre part Kévin LEVAVASSEUR

REUSSITE TOTALE POUR L’AS CHERBOURG BOXE !

La 102ème organisation du président de l’A.S Cherbourg ne s’annonçait pourtant pas sous les meilleurs hospices. En effet, organiser en période de ramadan, c’est souvent se priver d’une partie de l’effectif et par conséquent, d’une partie du public.

Cependant, le choix d’une salle plus petite ayant été fait, les choses se mirent en place assez facilement pour l’équipe locale.

Un public au rendez-vous de ce premier gala organisé depuis trois ans dans la cité manchoise et pressé de découvrir Hugo MOREL dans son premier combat dans les rangs professionnels.

Au terme des six combats amateurs concoctés par Jean-Yves LE MARCHAND, Raphaël LEMAITRE s’impose aux points face au Niotais Tom JUDE, Vahé GRIGORIAN avant la limite contre Malanda RAVEL,  Niortais lui aussi. Celia ANGE, malgré tout son courage ne parvient pas à défaire la troisième élève de Michel ACHEGANE, Léa DONAIN.

D’autres échanges ont eu lieu entre le Bordelais, Maoni BAGARI et le Saint Avéen Jozué GAUCHER pour une victoire de ce dernier. Puis pour le second duel des deux villes entre Sofiane GUITON et Ruslan ALOI pour une victoire, cette fois en faveur du Bordelais GUITON.

Enfin, clôturant la période amateur, le breton Daniel ALOI faisait face au Lexovien Louis AMELINE. Duel épique remporté par le Normand au terme d’un magnifique combat, engagé et généreux comme sait nous les offrir l’élève de Jean-Paul VAUVRECY et John AMELINE.

Les premiers pas d’Hugo MOREL chez les rémunérés se firent dans une ambiance de folie dans un combat qui, là aussi, fût un modèle du genre ! Opposé à l’Angevin  Mathéo ROUSSEAU, le Cherbourgeois livra un duel de haute volée face à un ROUSSEAU confiant car victorieux à l’extérieur lors de sa première sortie. La boxe offensive, technique et tout en mouvement d’Hugo remporta les suffrages dans le jugement de l’arbitre Christophe BEAURAIN qui attribua la victoire 40 à 37 au Normand !

Jean-Yves LE MARCHAND et ses équipes se sont déclarés très satisfaits et heureux pour ce retour à l’organisation et ont par la même démontré que moins de combats mais des combats de qualité valent plus que beaucoup d’affrontements médiocres.

L’heureux président, qui fêtait son 73ème anniversaire la veille, pense déjà à sa 103ème organisation… l’air de Cherbourg, s’il fût à très haute température samedi donne bel et bien une énergie incroyable !!!

Christophe GUILLOCHON

Kaelya – l’analyse

La Française (-52 kg) a été impressionnante de maîtrise pour dominer (5-0) l’Anglaise Lauren Mackie en finale des championnats d’Europe juniors, à Sofia. Un avènement aussi mérité que prometteur.

« Kaelya a vraiment fait le combat qu’il fallait, sourit, soulagé, l’entraîneur national Mohamed Taleb. Face à la Britannique qui travaillait bien campée sur ses appuis et qui cherchait à frapper davantage en force qu’en séries, l’objectif était de l’empêcher de s’installer et de ne pas la laisser se poser. Pour cela, Kaelya a sans cesse été active en veillant à commencer les échanges, parfois en contre-attaquant, et à les terminer, toujours en ayant les main biens hautes. Elle a suivi le game plan, quitte à accrocher un peu pour récupérer. Dans la mesure où elle avait remporté les deux premiers rounds et qu’elle était quelque peu émoussée physiquement dans le troisième, elle a alors géré en occupant au maximum l’espace du ring. » Bref, la Normande a rendu une copie de grande qualité.

« ELLE A LE PROFIL POUR FAIRE DU HAUT NIVEAU »

« Tout au long de ces championnats, elle a fait preuve d’une remarquable détermination qui a payé, renchérit Mohamed Taleb. Elle a fait le taf en étant vraiment à l’écoute et en appliquant les conseils qui lui étaient donnés. C’est quelqu’un qui en découd avec sa tête et… sa puissance appréciable pour une -52 kg. Elle a affronté des adversaires aux styles différents en réussissant à chaque fois à s’adapter et à varier sa boxe. »

Néanmoins, les axes d’amélioration sont identifiés afin que la prochaine transition avec les seniors se passe sous les meilleurs auspices  : « Kaelya doit travailler la gestion de ses émotions car elle a trop tendance à faire le combat avant le combat, ce qui lui fait perdre de l’énergie, pointe Mohamed Taleb. A elle d’arriver à faire le vide. De même, est-elle encline à s’énerver quand les choses ne tournent pas comme elle le voudrait entre seize cordes. Sur le plan tactique, il faut qu’elle évite de sortir trop loin pour ne pas avoir du mal à revenir et à initier une nouvelle action. Elle est encore perfectible mais elle est dans les temps. Elle a le profil pour faire du haut niveau. Cela a été un grand plaisir de l’accompagner lors de cette compétition. » Plaisir partagé.

Kaelya MOPIN sur le podium

La Normande (-52 kg) a répondu présent, en quart de finale, en battant (5-0) la Turque Pinar Ozkan. Une performance de choix dans la lignée de ce qu’elle a montré depuis le début de cet Euro.

La Française était des plus stressées dans le vestiaire, à l’heure de monter sur le ring. Si la chose n’est pas rare chez elle, elle a l’immense mérite de ne pas lui faire perdre ses moyens et de ne pas la paralyser. Tant mieux car la Turque avait du répondant en étant en mesure d’avancer et de cadrer tout en cherchant à enfermer la Française. Pour échapper à un pareil sort, cette dernière a boxé sur les jambes, en désaxant systématiquement, que ce soit dans les phases offensives ou défensives quand il s’est agi de remiser et de contrer Pinar Ozkan. Elle s’est d’emblée imposée en étant entreprenante, si bien qu’elle n’a jamais laissé sa rivale s’installer.

« KAELYA EST CAPABLE DE RIVALISER AVEC LES MEILLEURES »

Une prestation maîtrisée qui a séduit l’entraîneur national, Mohamed Taleb, lequel a apprécié la lucidité de sa protégée et d’abord, son aptitude à appliquer les consignes du coin. « La connexion fonctionne bien avec elle, se réjouit-il. Chez elle, la dimension psychologique est importante. »

Un aspect que l’entraîneur national ne négligera pas en demi-finale. Kaelya Mopin y retrouvera l’Espagnole Maria Mairena Aragon Luna qu’elle a déjà battue et qu’elle ne sous-estimera pas pour autant. Le tout sans mettre la charrue avant les bœufs. « Je ne répondrai pas à la question de savoir si Kaelya a les moyens d’aller au bout de la compétition, sourit Mohamed Taleb. On prend chaque combat l’un après l’autre. Disons qu’elle est capable de rivaliser avec les meilleures. » De bon augure.

Alexandre Terrini

Prochaine étape – la 1/2 finale ce mercredi 20/04 – Kaelya vs Mairena Aragon Luna Maria (Esp)

Cyndelle BACHELET et Enzo JOURDAINE Champions de France Juniors

Les boxeurs juniors du Noble Art de Rouen qui ont été engagés dans les championnats de France 2021-2022 se sont illustrés dans le sud de la France à Talence et à Istres.

Cyndelle Bachelet (54kg) et Enzo Jourdaine (60 kg) ont été couronnés de la ceinture de champion de France.

Leurs parcours ont été exceptionnels. Ils se sont imposés depuis les huitièmes de finale.

– 1/4F: Cyndelle Bachelet BAT Ludmilla Beulin ( HDF) par RSC2

– 1/2F: Cyndelle Bachelet BAT Aya Nadi (ARA) par 3-0

FINALE: Cyndelle Bachelet BAT Elea D’haene (HDF) par 3-0

– 1/8F: Enzo Jourdaine BAT Alexis Divry (GES) par 3-0

– 1/4F: Enzo Jourdaine BAT Messon Merandon (CVL) par 3-0

– 1/2F: Enzo Jourdaine BAT Marvin Loemba (PDL) par 3-0

FINALE: Enzo Jourdaine BAT Rayan Bieu (OCC) par 2-1

Les Ceintures Vastine, du passé au futur

La première édition de cette nouvelle compétition du calendrier national, qui s’est tenue du 25 au 27 mars à Pont-Audemer, a été un succès qui jette les bases d’un essor programmé. En l’occurrence, une ouverture à l’international dès l’année prochaine.

C’est aussi au degré de frustration des vaincus que l’on mesure, en creux, l’importance d’une compétition et l’enjeu qu’elle recèle pour ceux qui briguent une victoire finale et qui, cruelle loi du sport oblige, la voient leur échapper. La déception patente émaillait ainsi le visage de Léo Kherbouche (+91 kg), passé par le pôle France espoirs de Nancy, et battu par Moustapha Diop.

Ces Ceintures, déjà prestigieuses ne serait-ce que par leur appellation, sont parées de vertus gage de leur pérénité. Elles sont, pêle-mêle, une précieuse occasion d’étoffer ou, plus simplement, d’ouvrir un palmarès mais aussi d’emmagasiner de l’expérience, voire de la confiance après une déconvenue. C’est tout cela qu’était venu chercher dans l’Eure, Coletivi Yetongnon (-57 kg), récente finaliste des championnats de France et sacrée à Pont-Audemer. « Cela fait du bien au moral. J’avais dit que j’allais rebondir. Voilà, c’est fait. Moi, je saisis toutes les opportunités. Je suis quelqu’un qui va toujours de l’avant », souriait la Girondine.

Vainqueur sur le fil du très solide Tautuatemaeva Dauphin, Clément Saumon (-64 kg), demi-finaliste des derniers CFA, sait que son succès est une incitation à y croire. « Je voulais cette ceinture. J’ai tout donné et je l’ai eue. J’en suis fier et cela fait du bien au moral. J’avais besoin de repartir du bon pied car j’étais dégoûté par mon élimination aux CFA. Le but est de taper dans l’œil du staff de l’équipe de France. »

Enzo Marguerite et Kaelya Mopin à l’honneur et à la fête

Enfin, les deux locaux de l’étape, sociétaires du BC Pont-Audemer, ont été à l’honneur et à la fête, sous les yeux de Michel Corbière, Président du Comité de Normandie et, en la circonstance, représentant de la Fédération française de boxe. Enzo Marguerite (-69 kg) a battu aux points, sur décision préférentielle, Vladyslav Beznosyuk, au grand dam de son coach, Sandy Messaoud. Un succès pour le moins lent à se dessiner, de l’aveu même du demi-finaliste des CFA : « C’était très difficile. Vladyslav a bien caché son jeu. C’est un bon boxeur. Je n’arrivais pas à voir arriver son cross du bras arrière. J’ai su faire la différence dans le troisième round, sur le physique. J’ai bien progressé, tant en terme d’efficacité qu’en ce qui concerne les moyens de défense. Je me suis relancé en remportant la Ceinture Cazeaux et, maintenant, la Ceinture Vastine. Cela me fait vraiment plaisir. J’ai rendu hommage à Alexis et à Alain. C’est ce que je voulais. »

Tout sourire, pétillante sur et en dehors du carré magique, Kaelya Mopin (-51 kg) a, elle aussi, décroché la timbale et ramenée la ceinture à la maison. De quoi la booster alors qu’une échéance de taille se profile : « C’est une grande satisfaction. Je voulais être technique et élégante dans ma boxe. C’est ce que j’ai fait, ce qui est de bon augure avant les prochains d’Europe juniors. »

A l’heure de l’ultime coup de gong du tournoi, les motifs de satisfaction étaient réels, se réjouissait Abdelkader Bouhenia, cadre de la Direction technique nationale (DTN) référent en Normandie : « Il y avait du niveau, lequel est monté crescendo au fil des trois jours. C’était très relevé avec beaucoup d’engagement et des matchs pour la plupart indécis. On n’était pas loin de ce que l’on peut voir lors des phases finales des championnats de France. Outre les athlètes qui étaient déjà identifiés par les entraîneurs nationaux, Rassoul Doukaev m’a bien plu. Il conviendrait de l’accompagner pour qu’il obtienne la nationalité française. »

Pour Alain Vastine, l’essentiel était ailleurs, entre ciel et terre : « On n’a pas oublié mes enfants. J’ai tout fait pour qu’ils soient avec nous. » Ils y étaient.

Alexandre Terrini

Les résultats des finales

Hommes :

-56 kg : Rassoul Doukaev (BC Castelneuvien) bat Salomon Jitoko Diamana (Boxing center Toulouse) aux points.

-60 kg : Hadjo Dolasir (BC olympique pontois) bat Bilel Moutassim (Angers BC) aux points.

-64 kg : Clément Saumon (BC olympique pontois) bat Tautuatemaeva Dauphin (Nantes pleins contacts) au points.

-69 kg : Enzo Marguerite (BC Pont-Audemer) bat Vladyslav Beznosyuk (Saint-Avé boxe) aux points.

-75 kg : Ephrem Bariko (Cercle pugilistique blésois) bat Hamza Rekik (US Vendômoise) par arrêt de l’arbitre.

-81 kg : Kyllian Concy (Académie de boxe Alain Marion) bat Maxandre Midoux (US Vendômoise) aux points.

-91 kg : Kevin Plumain (AS de Sainte-Geneviève-des-Bois) bat Gaétan Neyrot (AS de Sainte-Geneviève-des-Bois) aux points.

+91 kg : Moustapha Diop (Club athlétique municipal de Bordeaux) bat Léo Kherbouche (RO lexovien) aux points.

Femmes :

-51 kg : Kaelya Mopin (BC Pont-Audemer) bat Sarah Rochdi aux points.

-54 kg : Chloé Lesenne (AS de la Police de Paris) bat Charlotte Murat (Team révolution club) aux points.

-57 kg : Coletivi Yetongnon (Club athlétique municipal de Bordeaux) bat Marie Estelle Fontaine (BC des Cygognes) aux points.