Assemblée Générale Ordinaire du 18 septembre

Madame, Monsieur,

Nous avons l’honneur de vous inviter à participer à l’Assemblée Générale Ordinaire qui aura lieu le :

Samedi 18 septembre 2021

Haras de Saint Lô

437 Rue du Maréchal Juin

50000 Saint Lô

  • Adoption du procès-verbal de l’assemblée générale du 23 janvier 2021
  • Rapport moral du président et de la secrétaire générale
  • Rapport financier
  • Adoption de la comptabilité 2020 et prévisionnel 2021
  • Rapport des commissions
  • Questions diverses
  • Remise des plaquettes FFB

13h00 – Repas

Le comité souhaite, comme l’année passée, que cette assemblée générale se clôture par un repas.

Pour cela, nous vous proposons un repas en salle où chaque convive licencié au comité régional pour la saison 2020/2021 versera une participation de 5€, le reste du repas étant pris en charge par le comité. Au cas où vous désireriez être accompagnés par un non licencié, une somme de 12€ par participant vous sera demandée.

IMPORTANT : MERCI DE RETOURNER LE POUVOIR(*) (si nécessaire) AINSI QUE LE BULLETIN DE PARTICIPATION AU REPAS POUR LE 14 SEPTEMBRE AU PLUS TARD.

Les personnes présentes à l’assemblée générale devront présenter leur QR Code ou à défaut un test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures.

Je vous prie d’agréer, Mesdames, Messieurs, l’expression de mes sentiments sportifs les meilleurs.

Michel CORBIERE

Président du Comité Régional de Boxe de Normandie

(*) Le vote par procuration est autorisé. Toutefois, la procuration ne peut être donnée qu’au Président d’une autre association sportive affiliée ou à son mandataire qui représente déjà celle-ci.

La remobilisation, c’est maintenant !

La Covid-19 n’a pas fait dans le détail. Elle n’a épargné ni les personnes ni les organisations économiques et associatives. Aucun champ n’est sorti indemne de ce satané virus. Il n’y avait donc pas de raison que le noble art et la Normandie fassent exception à la règle. Les chiffres sont là, implacables, sous la forme d’une perte sèche de 60 % de nos licenciés. Les lamentations fatalistes étant vaines, l’heure est à la relance tous azimuts de l’activité et à la reconquête de ces effectifs afin que cet épisode ne soit qu’une parenthèse certes désenchantée mais temporaire et non un déclin pérenne.

Le Comité régional entend être le fer de lance de cette contre-offensive victorieuse. C’est là sa mission, être la figure de proue quand la tempête bat son plein et tout autant quand vient l’accalmie espérée. Un fil d’Ariane qui nous a conduits à prendre en charge, jusqu’à la fin de l’année civile, les frais inhérents aux officiels à chaque fois qu’un gala sera organisé, que ce soit en BEA, en boxe amateur ou professionnelle. Dans un autre registre, nous allons épauler les clubs désireux de solliciter des subventions des pouvoirs publics, par exemple dans le cadre du Projet sportif fédéral (PSF), et qui ne maîtrisent pas forcément les arcanes de la procédure requise pour que leur dossier aboutisse. Avec, à la clef, pour eux, une privation non négligeable de ressources complémentaires. L’apport de compétences sera d’ailleurs l’un de nos leitmotivs dans la mesure où nous entendons également soutenir, en affectant plus spécialement à cette tâche certains de nos membres, les clubs qui auront besoin de conseils pour programmer des manifestations pugilistiques.

Un cercle vertueux à initier

C’est là un cercle vertueux à initier, celui qui veut que plus il y aura de réunions, plus nos athlètes auront l’opportunité d’emmagasiner de l’expérience et de se bonifier. Enfin, sur le strict plan sportif, le Comité va proposer, sous l’égide du cadre technique de la Direction technique nationale (DTN) affecté à notre région, Abdelkader Bouhenia, des stages afin que nos meilleurs éléments retrouvent le niveau qui fut le leur il y a peu et réempruntent le chemin fécond de la progression.

Si l’exemple doit venir d’en haut, il est aussi venu d’en bas. A cet égard, je tiens à saluer les clubs qui sont entrés en résistance en continuant de faire tourner la boutique dans un contexte pourtant peu propice. Notamment en dispensant des entraînements tantôt en extérieur, tantôt entre leurs murs mais toujours dans le respect des directives sanitaires du Gouvernement. D’autres ont également accueilli des événements, quitte à ce qu’ils fussent à huis clos. Chapeau bas à tous ces braves parmi les braves qui ont gaillardement porté à bout de gants la discipline.

L’union sacrée des compétences est l’urgence du moment. Notre savoir-faire est réel et exhaustif. Nous pouvons en effet nous enorgueillir de compter dans nos rangs des entraîneurs, des dirigeants, des organisateurs et des sportifs de grande qualité. Je demande à chacun d’entre nous d’apporter sa pierre à l’édifice. Deux comités départementaux, jusque-là en sommeil, ceux de Seine-Maritime et de l’Eure, s’y sont déjà attelés après avoir désigné leur Bureau et intronisé un Président. Ils devraient être imités, sous peu, par celui de la Manche. Nous serons alors tous au complet et opérationnels.

Michel Corbière, Président du comité régional de Normandie

La Championne du Monde, Maïva Hamadouche, en stage à Pont-Audemer

Le Comité régional de Boxe de Normandie a eu le plaisir et l’honneur de recevoir dans ses locaux, mercredi 16 juin, la championne du Monde IBF des poids super-plume, Maïva HAMADOUCHE, venue peaufiner sa préparation olympique dans le club d’Alain VASTINE en compagnie de son entraîneur national, Anthony VENIANT.

Cette championne d’exception, toujours à la recherche d’un nouveau défi, a souhaité prendre en compte les conseils d’Alain pour compléter sa préparation. Dans la salle d’entrainement du Boxing Club de Pont-Audemer, Alain avait mis à sa disposition des sparring-partners de qualité en la personne de Mattéo RIVOUAL et d’Enzo MARGUERITE qui avaient été libérés de l’INSEP pour la circonstance.

Lors d’un déjeuner partagé, nous avons pu prendre conscience de la volonté hors norme de cette championne. Mais aussi de son extrême gentillesse.

Unique sélectionnée olympique féminine pour les J.O, nous lui souhaitons le meilleur à Tokyo.

Par Michel CORBIERE

3 juillet, la boxe pro revient à Carentan !

Organisé par le Noble art de Carentan en collaboration avec Davide Nicotra promoteur Normand.

La boxe professionnel fait son grand retour à Carentan, dans la salle du haut Haut-Dyck, samedi 3 juillet 2021 à 19h.

Au programme : 6 combats professionnels de haut niveau, avec les boxeurs professionnels du Noble Art de Carentan .

Romain Lehot disputera son premier combat professionnel à seulement 21 ans, après une carrière amateur, riche de 70 combats et de nombreux titres de champion de Normandie. Kinsley Prestot le jeune puncheur Carentanais sera de retour après une pause d’un an et demi et disputera la son 7 eme combat chez les rémunérés.

Également au programme : Dylan Colin : classé 50 ème mondial, grand espoir dans la catégorie des mi-lourds, invaincu, et riche d’une longue carrière en boxe pieds-poings ou il obtint les ceintures de champion du Monde. C’est avec un palmarès vierge de défaites qu’il viendra offrir au public de Carentan un nouveau combat qui s’annonce explosif.

Le talentueux boxeur de Fleury sur Orne : Joseph Moyebene catégorie super-welters sera également de la fête.

La demi-finale de la coupe de la Ligue avec le prodige Anauel Ngassimengue invaincu grand espoir de la catégorie, s’annonce comme l’un des temps forts de cette soirée.

Le championnat de France professionnel des poids plumes féminin opposant : Amel ANOUAR à Nahed KHARCHI, deux boxeuses de talent ayant pour mission de ramer la ceinture à la maison.

Un véritable événement avec un plateau de prestige pour le plus grand plaisir des fans du noble art.

6 combats professionnels :

  • 4×3 Joseph Moyeben contre Brayan Guedes
  • 4×3 Romain Lehot contre Jofrey Dubourthoumieu
  • 4×3 Kinsley Prstot contre Raphaël Boquet
  • ½ finale de la coupe de la ligue poids moyens : Anauel Ngamissengue contre Kassimou Mouhamadou
  • 6×3 Dylan Colin contre Martin Owono
  • Championnat de France féminin poids plumes : Amel Anouar contre Nahed Kharchi

La pesée aura lieu le vendredi 2 juillet à 17h à Carentan