La boxe normande est en deuil

Hervé LOFIDI, ce champion atypique et combien attachant, est décédé vendredi 2 septembre à la suite d’une longue maladie.

Le Comité de Boxe de Normandie adresse à la famille de ce champion hors normes ses condoléances les plus chaleureuses.

Ce champion, pur produit de la boxe normande était la fierté de notre comité. Il avait commencé la boxe tardivement aux côtés de Michel MOUKORY au club de Canteleu après avoir pratiqué le basket dans sa ville de Val-de-Reuil. Engagé dans la catégorie des super-lourds, en boxe amateur, il avait participé deux fois aux championnats de France. Rapidement, il décide de passer dans les rangs des professionnels dont le style de boxe lui convenait mieux. Son ascension sera alors très rapide, car dès 2018, à Levallois-Perret, il devient champion de France dans la catégorie reine des poids lourds. En 2019, il remporte une ceinture européenne W.B.C et accède au top 15 après avoir emporté 14 combats sur 17. Malheureusement, dès 2020, la maladie va couper les ailes de ce champion qui aura marqué la boxe normande par ses qualités athlétiques, sa gentillesse et son sourire. En effet, Hervé était grand, longiligne et doté d’épaules à faire pâlir n’importe quel culturiste. Son physique était celui d’un gladiateur romain. En le voyant sur le ring, on pouvait l’imaginer comme acteur d’un film hollywoodien traitant de ce sujet. Mais avant tout, Hervé faisait preuve d’une extrême gentillesse. Respectueux de tous, c’était un plaisir d’échanger avec lui.  Son calme, sa sérénité inspiraient la confiance. Ce n’est pas un hasard s’il a joué un rôle de médiation très positif dans sa ville d’origine. Enfin, Hervé s’était aussi un sourire inspirant la bonté, la bienveillance et l’humanité. Bref, un sourire qu’on n’oublie pas. Hervé nous a quittés bien trop tôt, mais nous garderons tous, le souvenir de ces intenses émotions que nous ont procuré ses victoires expéditives et l’image de son sourire indélébile et communicatif. Merci, Hervé pour nous avoir apporté tout cela et repose en paix.  

Michel CORBIERE – Président du Comité de Boxe de Normandie

Maud DELAUNAY nous a quittés

Samedi 29 janvier, dans sa 78ème année, Maud DELAUNAY, sociétaire du Ring de l’Agglomération Elbeuvienne, est décédée dans sa maison de Saint Pierre-les-Elbeuf.

Depuis plusieurs années, la maladie avait petit à petit amenuisé les moyens physiques et intellectuels de cette femme combattante et engagée.

Arrivée dans le monde de la boxe par le biais de son mari Guy qui fut tour à tour un boxeur et un entraîneur charismatique de l’Agglomération Elbeuvienne, elle avait littéralement forcé les portes des instances de la boxe normande à une époque où les femmes n’étaient pas encore totalement admises dans les cercles pugilistiques. Elle avait été élue vice-présidente puis présidente du R.A.E. en 1990. Sur sa lancée, elle sera élue au comité directeur du comité régional pour occuper le poste de secrétaire générale adjointe avant d’accéder au poste de vice-présidente du comité départemental de Seine Maritime. Parallèlement à ses fonctions au service du noble art, elle sera élue conseillère municipale à St Pierre-les-Elbeuf. Elle a beaucoup œuvré pour doter la ville d’Elbeuf d’une salle de boxe qui suscitera longtemps l’admiration et l’envie des autres clubs normands et permettra au comité régional d’y organiser des stages de haut niveau au profit des boxeurs normands.

Son engagement au service du sport lui vaudra de recevoir la médaille d’argent de la Jeunesse et des Sports.

Le comité régional et son président adressent à Guy et à sa famille leurs très sincères condoléances.

Disparition de Roland Lehot

Par Michel Beuville

C’est avec une infinie tristesse que nous apprenons le décès de Roland Lehot survenu à son domicile vendredi 15 Octobre. Roland avait 64 ans et il fut arbitre pendant vingt-deux ans dont cinq en tant qu’arbitre national dans les rangs professionnels avant que la maladie ne l’éloigne de cette fonction d’arbitre qu’il aimait tant. La boxe était sa passion, comme la chasse qu’il aimait pratiquer dans sa bonne campagne de Carentan. La boxe et les Lehot est une longue histoire, Roland n’avait pas pratiqué mais il avait été initié à ce sport par le biais de Jean Claude Lamy son beau-frère et boxeur.

Ses fils Fabrice et Jean-François furent boxeurs professionnels et ses neveux Matthieu et Romain perpétuent la tradition familiale dans ce sport. Roland créa en 2000 avec son frère Jean-Louis, Le Noble Art de Carentan, un club devenu une institution dans la formation des jeunes et la boxe éducative. Roland Lehot était apprécié de tous, sa modestie, sa gentillesse n’avaient d’égales que sa rigueur et sa passion pour le Noble Art. Nous le savions gravement malade depuis quelques années, il espérait toujours faire son retour sur le ring et il s’est battu comme un champion pour y parvenir, la vie en a décidé autrement, Roland va terriblement nous manquer..

Mr Dominique Nato, président de la Fédération Française de Boxe, le comité directeur et le comité régional de Normandie par la voix de Mr Michel Corbières son président, présentent leurs sincères condoléances à la famille et aux proches de Roland Lehot.

Les obsèques de Roland Lehot auront lieu Mercredi 20 Octobre à l’église de Ravenoville (50) à 14h30.